mercredi 14 décembre 2011

Marchés de Noël : Allemagne 3 - France 1

>> Dates 2012 des marchés de Noël autour de Karlsruhe


"23 décembre” : non, je n’avais pas rêvé. C’était bien à cette date que prenait fin le marché de Noël de Karlsruhe et non tout début janvier comme la plupart des marchés de Noël français. Première différence entre les marchés de Noël en Allemagne et ceux de France. Et non la seule !

En Allemagne, le marché de Noël est en effet un lieu véritablement festif où l’on se retrouve entre amis, en famille mais aussi entre collègues ; ce lien social qui se ressoude naturellement et dans la bonne humeur me semble être la deuxième et la plus grande différence entre les marchés de Noël français et allemands. Il faut dire aussi que de côté-ci du Rhin, on ne se contente pas de circuler dans le marché de Noël comme on passerait devant les vitrines d’un magasin : on s’installe presque toujours à des tables hautes prévues à cet effet pour boire un Glühwein (vin chaud qui peut être arômatisé, par exemple, à l’Amaretto, au Rhum ou au Kirsch), d’un Feuerzangenbowle (sorte de punch à base de vin blanc dont l’alcool a été brûlé), d’un Schnaps (eau-de-vie) chaud ou d’un Kinderpunch pour les plus petits. Et puisque les Allemands savent si bien recevoir, les boissons sont servies dans une tasse de verre ou de faïence, transparente et
moderne ou bien traditionnelle en forme de botte de Père Noël. Quoi de plus agréable pour se mettre dans l’ambiance ! Et si l’on souhaite conserver ce souvenir utile, rien de plus simple : il suffit de ne pas récupérer la consigne de deux euros environ payée lors de la commande. Bien entendu, après quelques gorgées de ces doux breuvages très réussis, l’estomac ne tarde pas à se manifester pour aller gaiement à la rencontre de ce qui “embaume” tant l’endroit : saucisses (évidemment), pralines et bonbons en tout genre, Plätzchen (petits gâteaux secs aux motifs de Noël), Stollen (pain aux fruits allongé souvent fourré au massepain), Maroni (châtaignes grillées), Winzersteack (”steack du vigneron”), Langos (sorte de beignet rectangulaire originaire de Hongrie) et que sais-je encore ! La moitié des marchés de Noël en Allemagne est ainsi consacrée à toutes ces choses consistantes qui redonnent la joie !

La troisième différence entre les marchés de Noël en Allemagne et en France se situe, à mon sens, dans les stands eux-mêmes, lesquels sont souvent en bois et magnifiquement décorés de branchages savamment agencés. Les décorations personnalisent chaque cabane donnant à celle-ci un style bien affirmé et souvent féérique, en lien avec les articles proposés à la vente : on trouve donc les stands façon maison de pain d’épices, ceux agrémentés de bougies géantes ou encore ceux “Je reviens d’une promenade en forêt et j’ai des branchages pleins les bottes” ! On est encore loin des cabanes standardisées qui se sont multipliées dans les marchés de Noël en France ces dernières années… Pour ce qui est du contenu de ces cavernes d’Ali Baba en miniature, je distingue peu de “chinoiseries” comme c’est le cas en France. Ici, la tendance reste plutôt traditionnelle : jouets en bois, décorations de Noël ouvragées en bois clair, carrousel métallique se mettant en marche avec la flamme de la bougie qu’il contient, grandes crèches artisanales en bois, articles en peau de mouton Made in Germany. Bien sûr, certains s’essaient à vendre des éclairages électriques multicolores, des peluches de fêtes foraines ou encore des pizzas (pour ce qui relève de l’alimentaire), mais cela reste marginal et les stands concernés ne semblent guère avoir de succès… Pour ne pas défigurer l’ambiance de Noël, de l’autre côté du Rhin, à Strasbourg, le maire avait l'an dernier, lui, purement et simplement interdit la vente de churros et de paninis, créant une vive polémique. J’aurais pour ma part attendu une “sélection naturelle” de la part des chalands (faisons confiance au public, après tout) plutôt que de mettre en place une véritable interdiction. Mais peut-être Monsieur le Maire était-il trop pressé d’exporter le concept cleané de “marché de Noël strasbourgeois” à Tokyo ou Rio de Janeiro ? De ce côté-ci de la frontière, on semble heureusement rester plus simples et plus attachés à vivre les marchés de Noël qu’à en parler.

En Allemagne, patinoire, petit train traditionnel pour les petits et manège, bien sûr, sont aussi mis en place pour l’occasion car ici, en Allemagne, on ne fait pas spécialement des achats au marché de Noël : on y passe avant tout du temps... et du bon temps ! Quatrième différence. Dans le marché de Noël de mon village, les associations locales avaient par exemple chacune une cabane pour présenter leurs créations. On avait également dresser une très grande tente dans laquelle flambait un feu de bois et autour duquel on avait mis à disposition des bancs pour les personnes âgées désireuses de se réchauffer ou de se reposer. On avait aussi rassemblé quelques animaux de la ferme dans un petit enclos. Dans un autre village, on avait sorti de longs cors montagnards… Toutes ces activités ou animations annexes au marché de Noël augmentent ici la gaieté du lieu sans pour autant faire parc d’attractions. Comment les Allemands arrivent-ils à (re)créer cette ambiance chaleureuse et détendue, voilà toute la question…. Ici, on ne voit personne porter de bonnets de Père Noël ou ornés de cigognes comme cela semble être le cas à Strasbourg, et l’on s’en passe très bien!

Bien qu’il ne précise pas les critères retenus, The Telegraph ne s’y trompe pas lorsqu’il établit son Top 15 des marchés de Noël : trois marchés de Noël allemands ont retenu son attention, contre un pour la France…

Libre à vous de vous exprimer sur vos impressions relatives aux marchés de Noël allemands en commentaires !

2 commentaires:

  1. La raison pour laquelle les marchés de Noëls se terminent le 23 décembre en Allemagne, est la tradition des Advent Sonntag (Dimanche de l'avent). Les AdventSonntag sont les 4 dimanches avant le 25 Décembre où chaque dimanche soir on doit allumer une bougie (1, ensuite 2,3 et 4). Curieux mais sympa, il ne faut donc pas se soucier de la date de fin des marchés mais bien de la date d'ouverture :D
    Pour ce qui est du Feuerzangenbowle (ma boisson préféré) il faut vous imaginer qu'elle est préparée dans une grosse marmite, où mijote vin chaud, vin blanc, punch, surplombé par un énorme bloc de sucre. Le Bediner (serveur), de sa louche en cuivre arrose régulièrement le dit bloc de sucre avec la boisson toute brûlante...Un délice. Petite anecdote, le Feuerzangenbowle est un film très célèbre des années 60 contant l'histoire d'un homme d'une quarantaine d'année retournant l'université pour séduire les jeunes femmes (j'ai pas réussi à le voir jusqu'au bout car bien compliqué à comprendre :)).... Bref je suis d'accord, les marchés de Noels Allemands sont des lieux exceptionnels

    RépondreSupprimer
  2. Merci Anthony pour ces précisions utiles sur la fabrication du vin chaud blanc et les dates des marchés de Noël en Allemagne !
    Concernant celles-ci, vous l'aurez donc compris, il est trop tard pour sentir l'ambiance des marchés de Noël allemands et les comparer avec leurs cousins français. Néanmoins, vous trouverez dans ce blog d'autres occasions pour voyager toute l'année en Allemagne.

    RépondreSupprimer