samedi 11 février 2012

Week-end à Berlin (1/3)

J'avais tellement aimé mon week-end à Berlin en septembre dernier que j'avais presque décidé d'y emménager, illico presto. Depuis, j'ai un peu repris mes esprits et ai décidé de retourner passer un week-end à Berlin, cette fois en hiver pour vérifier si l'on pouvait vraiment vivre avec -25°. Compte rendu (glacial mais pas trop) en 3 jours, 3 articles.




Jour 1 : un peu de paillettes pour mon week-end à Berlin !

Après 6 heures de train avec des arrêts improbables et un paysage plat joliment enneigé, me voici arrivée dans le ville surprenante de Berlin. J'habite désormais dans la province allemande alors aujourd'hui, j'ai envie de brasser un peu la foule d'une grande ville ! Je me dirige donc vers le quartier vivant du Hackesches Hof. Je ne suis pas déçue : je me retrouve à jouer des coudes avec des manifestants anti ACTA. Je réussis
finalement à m'extirper de la foule puis à faire un tour dans le quartier connu pour ces cours intérieures, tantôt underground tantôt particulièrement stylisées. Je mange ensuite un morceau en évitant de justesse les nombreux restaurants chics, pourtant si attirants.

Pour poursuivre cette première journée d'approche, direction la Postdamerplatz et le Sony Center où la Berlinale, le festival international du film de Berlin, est visible partout : les cinémas affichent fièrement et lumineusement l'événement, les voitures officielles du festival attendent les stars devant le Ritz, la cinémathèque retransmet les images glamour des festivaliers.

Une brève promenade dans le Tiergarten me reconcilie avec la simplicité : il fait environ – 10° et l'on patine en famille sur les plans d'eau gelés, quand on ne fait pas de la luge avec les enfants. La simplicité a du bon mais il fait vite trop froid pour mes petits doigts... Je décide donc de me rendre bien au chaud dans le centre commercial Q206 recommandé par mon guide.

Ce sera sans doute ma plus belle découverte de ce week-end à Berlin. J'y trouve par hasard les galeries Lafayette, ce qui n'est jamais désagréable pour des Français, surtout lorsque le rayon épicerie fine est entièrement dédié à la gastronomie française et qu'y sont installés des mini bistrots thématiques alléchants ouvrant bien entendu mon appétit sans fin. Dans les mêmes galeries, il y a aussi des soldes absolument incroyables sur des vêtements tout autant incroyables, ce qui n'est, là non plus, jamais désagréable pour des Français(es)... Le bâtiment, construit sur un vide intérieur élaboré par Jean Nouvel, vaut lui-même le détour. Mais non le clou du spectacle, c'est cet espace art déco, tout simplement sublime avec son joli café, ses escaliers tournants, ses éclairages magiques, ses marbres en damier et ses quelques élégantes qui passent avec légèreté. A l'étage supérieur quelques fauteuils permettent de profiter du lieu en toute tranquilité. On y oublie le temps (et le froid).

Mais on est en weed-end à Berlin, alors il faut profiter de la ville. Pour me donner bonne conscience, je me rends donc à la porte de Brandebourg avant d'aller dîner au restaurant cosy de la Kulturbrauerei ("brasserie de la culture"), important ensemble architectural de loisirs (cinéma, clubs, cafés, etc.) où j'ai pu goûter la bière de Berlin en mangeant un très bon plat, forcément : )
  • Ma recommendation du jour pour un hôtel à Berlin :

Hotel Arcadia, situé dans Berlin Est (arrêt Frankfurter Allee). Chambres récentes et tranquilles avec très bon rapport qualité/prix (60 € la chambre double). Bonne situation.


>> Vers Jour 2 : un peu d'histoire
>> Vers Jour 3 : un peu de marche

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire