mardi 1 mai 2012

Week-end sur la route des asperges en Allemagne


Asperges à l'honneur dans une brasserie de Freiburg
Plat d'asperges
dans une brasserie typique
à Freiburg
Depuis le début avril, les asperges sont partout à l'honneur autour de chez moi, en Allemagne. Il faut dire que j'habite sur la route des asperges du pays de Bade, la Spargelstrasse : ) Aux amateurs d'asperges et à ceux qui ont envie de faire du tourisme en Allemagne, je vous conseille vivement de profiter de la saison de l'asperge (jusqu'à fin juin) pour passer un week-end en Allemagne et découvrir les joies de la route des asperges du pays de Bade.

Celle-ci se situe au sud-ouest de l'Allemagne, à quelques kilomètres seulement de la frontière française, aux alentours de Karlsruhe. La ville de Karlsruhe, désservie par le TGV Est (3 heures depuis Paris), est d'ailleurs un point d'arrivée pratique pour un week-end sur la route des asperges. La
Spargelstrasse part en effet de la ville de Schwetzingen (à côté de Mannheim et Heidelberg) pour finir dans la ville de
Scherzheim (au sud de Baden-Baden) en passant par mon village, donc, et Karlsruhe. La route
se dédoublant à un moment, une carte détaillée de la route des asperges du pays de Bade peut vous être utile pour ne pas perdre de vue les localités les plus intéressantes pour votre week-end touristique.

Panneau signalant la Spargelstrasse, près de Karlsruhe
Direction : route des asperges du pays de Bade


Cette route des asperges est longue de 130 kilomètres environ et est considérée comme une route touristique à part entière en Allemagne, d'où la présence du fameux panneau de signalisation marron indiquant la route à suivre. Et en Allemagne, comme on ne plaisante pas avec l'asperge (c'est le prince Charles-Théodore de Rhénanie-Palatinat qui fit commencer la culture dans le jardin du château de Schwetzingen, vers 1650), on a décidé d'aménager une piste cyclable tout le long de la route des asperges. C'est effectivement une façon bien agréable de découvrir de beaux paysages de campagne, très colorés à la saison avec le colza, et de faire du tourisme gastronomique en Allemagne.

Le long de la route des asperges, vous verrez en effet les cultures de l'asperge (ce légume demandant beaucoup de soins, on aperçoît fréquemment les ouvriers agricoles dans les champs) mais vous pourrez aussi donner une autre allure à votre week-end champêtre en Allemagne. Non seulement vous pourrez acheter des asperges directement au producteur de la Spargelstrasse (voire les cueillir vous-mêmes) mais vous pourrez aussi déjeuner dans l'un des nombreux restaurants typiques qui proposera un large choix de spécialités à base d'asperges (pain aux asperges, liqueur d'asperges, etc.).

Une autre façon plus typique encore de découvrir l'asperge est de vous rendre - à vélo, bien sûr - dans l'un des nombreux villages qui organisent une fête à l'occasion de la pleine saison du légume longiligne. Vous pourrez ainsi à la fois sentir l'ambiance des fêtes de village allemandes et goûter l'asperge, accompagnée de bière... ou de vin du pays de Bade, car il y a aussi du vin en Allemagne !



Conseils pratiques pour un week-end sur la route des asperges :

* Quelles villes visiter en priorité, à proximité de la Spargelstrasse ? Heidelberg (vieille ville) et Baden-Baden (ville thermale)
* Les autres villes ? Schwetzingen (château avec jardins), Bruchsal (château baroque) et Karlsruhe (château et forêt)
* Comment se rendre en Allemagne ? Où dormir ? Laissez-vous guider par les offres de LastMinute en Allemagne

1 commentaire:

  1. Ce matin j'écoutais un débat politique sur une radio française d'une oreille distraite. Comme souvent en ce moment, les comparaisons avec l'Allemagne émaillaient la discussion. J'ai pensé à ton article que j'avais lu la veille lorsqu'un représentant de l'UMP vantait la production d'asperge en Allemagne, qui est de 300 000 tonnes contre 10 000 en France si je me souviens bien (à vérifier éventuellement). Il précisais quand même qu'il n'y avait pas de salaire minimum en Allemagne et que ce sont des Polonais et des Ukrainiens qui ramassent les asperges...

    RépondreSupprimer