dimanche 11 novembre 2012

INTERVIEW : "Moifrontalière" (et fière de l'être)


Aujourd'hui, c'est l'ébullition sur ChezNosVoisinsEuropéens dédié à l'Allemagne : la blogueuse Moifrontalière* a accepté de participer à une interview exclusive :

Lucie : Bonjour Moifrontalière ! Merci tout d'abord de participer à cette interview, la première d'une série visant à donner la parole à des personnes ayant une relation forte avec l'Allemagne.
Frontière franco-allemande, entre la Moselle et la Sarre
Tu vis en France, en Moselle, et te rends tous les jours en Allemagne, dans les environs de Sarrebrück, en Sarre. Pour rapporter cette expérience de frontalière entre la France et l'Allemagne, tu viens de créer deux blogs ; l'un est en français, MoiFrontalière, et l'autre en allemand, DieGrenzgängerin. Est-il facile de jongler ainsi entre le français et l'allemand, sur tes blogs et comme dans ta vie quotidienne ?


Moifrontalière : Bonjour Lucie! Merci à toi de m'accorder un petit interview. ;-) J'ai la chance d'être pour ainsi dire née frontalière, à seulement 10 minutes de la frontière avec l'Allemagne et de ce fait je me suis habituée au fil des années à jongler entre deux langues et deux cultures. Bien sûr ce n'est pas toujours facile, mais c'est ce qui rend la chose passionnante. Le blog bilingue est un vrai challenge!

Lucie : A lire tes articles, on sent chez toi une joie, voire une fièreté, à être frontalière...

Moifrontalière : C'est vrai que je suis fière de ma chance. J'ai pris assez rapidement conscience du gros avantage d'être frontalière/er, comme par exemple le fait de sortir de son petit pays régulièrement et de se confronter à une autre culture (donc une autre langue), d'autres habitudes, d'autres enseignes de magasin, etc. Ça ouvre l'esprit. Mon enthousiasme est toujours le même quand je me rends en Allemagne.

Lucie : Tu écris sur ton blog que tu es "petit à petit tombée amoureuse du pays voisin : l’Allemagne" (en français dans le texte). Quelle région ou ville allemande recommanderais-tu à des Français pour qu'ils vivent la même expérience ou en tout cas, plus modestement et prosaïquement, pour qu'ils aient une image positive de l'Allemagne ?

Moifrontalière : Je crois que chaque expérience est unique, et que chacun vit sa rencontre avec une nouvelle culture différemment, selon ses sensibilités, ses habitudes, et son ouverture d'esprit. Du coup, je pense qu'une ville qui plaira à telle personne ne plaira pas forcément à une autre. Moi par exemple, je me suis rendue compte que j'affectionnais particulièrement les "petites" villes. Elles ont pour moi un réel charme et quelque chose de chaleureux : je garde par exemple un très bon souvenir de Wernigerode en Saxe Anhalt [près de Hannovre]. Mais des villes comme Weimar, qui n'ont rien de petites, sont aussi de réels bijoux car empruntes de culture. Chaque ville allemande vaut le coup ! Il y en a vraiment pour tous les goûts !

Lucie : Pour finir, quel est l'adjectif ou expression qui te vient à l'esprit lorsqu'on évoque l'Allemagne ?

Moifrontalière : Une expression typiquement sarroise : "Hauptsach gudd gess" ;-)

Lucie : [Rires] Ah oui, j'aime aussi beaucoup cette expression qui signifie : "L'essentiel est de bien manger."
Merci encore, Moifrontalière, d'être venue ChezNosVoisinsEuropéens ! Bonne continuation dans tes deux blogs franco-allemands et, entre blogueuses autour de l'Allemagne, on reste en contact ; )


* Je conserve ici le pseudo de notre blogueuse invitée, celle-ci  préférant préserver son identité personnelle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire