mercredi 29 janvier 2014

Conseils aux voyageurs se rendant en Allemagne [TOURISME]

Cherchant actuellement à organiser un voyage au long cours, comme il y a un an, en Asie centrale (où l'Allemagne s'était d'ailleurs plusieurs fois rappelée à moi), j'ai pris connaissance des conseils aux voyageurs donnés par l'ambassade de France sur les destinations vers lesquelles mon cœur me porte. Or, comme souvent, les recommandations officielles effraient. Nos institutions font en effet un travail remarquable de démotivation et appellent - et c'est leur devoir - au sens des responsabilités des voyageurs.

Restée perplexe devant les difficultés et risques énoncés, la curiosité me pique : et que disent alors nos administrations de notre voisin si proche et si naturel, l'Allemagne ? Font-elles preuve du même professionnalisme pour rendre compte de la sécurité, des transports ou encore de la santé en Allemagne ? C'est ce que j'ai voulu savoir, pour mieux juger les "conseils aux voyageurs" de territoires moins anodins. Pour cela, j'ai mené l'enquête en consultant les pages "Conseils aux voyageurs se rendant en Allemagne" publiées par les organes officiels français, mais également, belges, suisses et canadiens, pour
noter d'éventuelles discordances ou des différences de point de vue. J'ai compilé ici pour vous les passages les plus utiles, les plus graves mais aussi les plus étonnants en utilisant l'italique pour souligner les énoncés marquants.

Sécurité en Allemagne

En ce qui concerne la sécurité, Français, Belges, Suisses et Canadiens sont unanimes : voyager en Allemagne ne présente aucun risque particulier. Ou, comme l'écrivent solennellement les Suisses : "Le pays est stable." Mais ce sont finalement peut-être nos voisins belges qui rassurent le plus leurs compatriotes, en usant d'une comparaison très "marketing" : "Tout comme la Belgique, l'Allemagne est un pays sûr". On respire tout de suite mieux.
Cependant, tous notent un développement de la petite délinquance (vols à la tire) dans les zones touristiques et dans les grandes villes. Les Canadiens précisent les lieux où il faut être particulièrement vigilants : "il se produit des crimes mineurs (vols avec agression, vols à la tire et vols de sacs) dans les grandes villes et dans les gares ferroviaires, les aéroports et les marchés de Noël." C'est vrai qu'après un verre de vin chaud, le froid et une journée bien remplie, le visiteur des marchés de Noël est une proie facile ; il fallait tenir compte de ce contexte allemand !
Tandis que nos voisins belges cherchent à préciser, de façon très manichéenne, l'origine des personnes aux agissements criminels ("Dans les villes, on constate toutefois relativement souvent des actes de violence commis par des jeunes ; les auteurs sont issus aussi bien de groupes d'extrême droite en ex-Allemagne de l'Est que de milieux de jeunes immigrés dans les métropoles."), la diplomatie française comme le gouvernement du Canada, eux, essaient de sensibiliser les potentielles victimes : "Des agressions racistes sont régulièrement signalées, plus particulièrement dans les nouveaux Bundesländer (ex-RDA)."
Les Canadiens conseillent : "Assurez-vous que vos effets personnels, votre passeport et tout autre document de voyage sont en sécurité en tout temps." Ils précisent aussi : "Il se produit parfois des manifestations qui peuvent soudainement donner lieu à des actes de violence. Évitez toutes les manifestations et les grands rassemblements, suivez les conseils des autorités locales et surveillez les médias locaux." Les Suisses, eux, conseillent simplement d'observer les "recommandations de la police allemande". La foi en l'uniforme.

Transports allemands

Nos quatre pays sont également d'accord pour dire que "Le trafic ferroviaire et la circulation en bus et en métro en Allemagne sont excellents" (Belgique), signalant parfois qu'à l'Est de l'Allemagne, les transports sont simplement "bons".
Belges et Français prennent le temps de mentionner une réalité très concrète, un peu moins flatteuse pour notre voisin allemand (mais bien réelle) : "L’état fréquemment défectueux de la chaussée est à l’origine de nombreux chantiers sur les axes principaux" (France). Ils reviennent également, avec les Suisses, sur un point très utile aux voyageurs se rendant en Allemagne en voiture : "En cas d'accident, vous devez avertir la police afin d'établir un constat des faits. Dans un tel cas, il est conseillé de ne pas déplacer les véhicules. Afin de limiter les conflits entre les diverses parties et leur assureur respectif, il est d'usage en Allemagne que la police fasse un constat, interroge les parties et les témoins impliqués et établisse un rapport sur les circonstances de l'accident. Une tentative d'arrangement à l'amiable peut être interprétée comme un délit de fuite, pour lequel vous pouvez encourir une amende allant jusqu'à 1000 euros ou plus ainsi que la confiscation du permis de conduire." (Belgique) Mieux vaut le savoir...
Les Français avertissent avec précision leurs compatriotes sur un autre point typiquement allemand : "En théorie, et sauf indication contraire, la vitesse n’est pas limitée sur les autoroutes allemandes. Toutefois, de plus en plus de portions limitées à 80 ou à 100 km/h succèdent soudainement à des portions non limitées, entraînant souvent des carambolages à la suite de freinages brutaux des conducteurs allemands soucieux d’un strict respect de la réglementation. Cette conduite "en accordéon" peut surprendre un conducteur français habitué à une vitesse plus régulée. Il est donc recommandé en règle générale de ne pas dépasser 130 km/h sur les portions non limitées." Ou alors d'avoir un excellent moteur si vous doublez sur ce type de portions... Les Canadiens, plus simplement, indiquent : "La vitesse autorisée sur la plupart des autoroutes ("Autobahn") est beaucoup plus élevée que celle permise au Canada. Soyez prudent."
Les Suisses et les Belges, eux, choisissent d'insister sur un point lié à l'écologie, ce que ne font pas les autres pays : "Les routes sont en général en bon état. plusieurs villes ont créé des zones écologiques ("Umweltzonen") dans lesquelles seuls les véhicules munis d’une vignette environnement ("Umweltplakette") sont autorisés à circuler. " (Belgique)
De façon assez étonnante, seuls les Suisses indiquent et commentent le taux d'alcoolémie en Allemagne : "Le taux d’alcoolémie est fixé à 0,5 ‰ pour les conducteurs de véhicule, mais ce taux passe à 0,3 ‰ en cas de conduite hésitante. Pour les nouveaux conducteurs (période d’essai) et les conducteurs de moins de 21 ans, l’alcool est interdit au volant (taux de 0 ‰)."
Les Belges prennent en compte le statut des piétons (ils sont les seuls) : "Les piétons doivent savoir qu'en Allemagne, il est non seulement dangereux mais également illégal de traverser sur un passage clouté quand le feu est au rouge. Les personnes contrevenant à cette règle peuvent être verbalisées et sont tenues de dédommager tous frais occasionnés en cas d'accident qu'elles auraient éventuellement engendré." Mais aussi celui, négligé par les autres pays, des cyclistes : "En Allemagne, beaucoup de cyclistes sont impliqués dans le trafic. Dans la plupart des cas, une piste cyclable spéciale (en général rouge) leur est aménagée entre le trottoir et la voie de circulation. Les piétons doivent veiller à ne pas marcher sur la piste cyclable étant donné que les cyclistes y revendiquent leurs droits. "Du fait de ses frontières, la France précise : "Les liaisons sont fréquentes entre les principales villes d’Allemagne et les grandes villes des régions frontalières (Alsace, Lorraine, Luxembourg)". Spécificité du pays énonciateur également, les Canadiens donnent, eux, des informations à leurs compatriotes sur l'utilisation du permis de conduire canadien en Allemagne.


Santé

Côté santé, nos quatre pays francophones sont toujours d'accord sur la qualité des soins en Allemagne. Cependant, si nos voisins suisses se contentent de déclarer, toujours solennellement, que "Les soins médicaux sont assurés", il est intéressant de noter que Français et Belges, d'un côté, et Canadiens, de l'autre, insistent sur deux aspects très différents.
En effet, les diplomaties françaises et belges mettent en garde contre un aspect directement lié à la santé : "Avec l’arrivée du printemps débute chaque année l’activité des tiques. Extrêmement répandus en Bavière, ces petits acariens, localisés sur la végétation basse (sous-bois, fourrés, hautes herbes…) peuvent être porteurs d’agents pathogènes (borrelia, virus) et transmettre, en cas de morsure sur l’homme, la maladie de Lyme (borreliose) ou la méningo-encéphalite de printemps." Il est vrai que lorsque je m'étais rendu chez le médecin en Allemagne pour effectuer mes vaccinations liées à mon voyage en Asie centrale, la première réflexion de la médecin a été : "Y aura-t-il des tiques là-bas ? Oh, oui, sans doute, on va vous vacciner pour ça aussi !" 
Les Canadiens, eux, reviennent sur la gestion même des soins : en Allemagne, "Il faut souvent payer comptant au moment de la consultation. Les séjours à l’hôpital et les traitements médicaux sont coûteux. Les hôpitaux allemands ne produisent pas de facture avec ventilation détaillée des dépenses comme l’exigent habituellement les compagnies d’assurance canadiennes. Il faut donc en faire la demande expresse à l’hôpital ou au médecin".


Divers

Dans les informations diverses, chaque pays donne un éclairage spécifique.
La France informe sur un aspect pratique : "L’usage de la carte de crédit se développe de plus en plus sans être aussi fréquent qu’en France. Le paiement en liquide reste très répandu." Effectivement, pour un Français qui a l'habitude de tout payer par carte, les premiers temps en Allemagne sont difficiles...
Le royaume de Belgique informe sur un aspect légal : "Utiliser ou montrer des symboles nazis (salut, chants ou matériel p.e. drapeaux, souvenirs entre autres) est interdit par la loi."
Enfin, le Canada s'intéresse à la géographie : "Des inondations peuvent se produire au printemps et en été. En début juin 2013, on a signalé d’importantes inondations dans les états de la Bavière, la Saxe et de Saxe-Anhalt".


Après plus de 3 ans d'expatriation en Allemagne, je dois avouer que ces conseils aux voyageurs se rendant en Allemagne reflètent des points plutôt pertinents et parfois vraiment typiquement allemands. A prendre en compte et usant de son esprit critique pour mieux valoriser leur importance ; )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire